Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TageMagazine  . مجلة  تاج

TageMagazine . مجلة تاج

Un espace pour l'Histoire et l'environnement.Crée le 01 novembre 2009. مساحة للتاريخ و البيئة تأسست في 01 نوفمبر 2009


Conférence de Yalta,février 1945

Publié par Katebtageblog sur 21 Décembre 2018, 22:33pm

 De gauche à droite : Winston Churchill,Franklin D.Roosevelt et Joseph Staline.Photo:Encyclopaedia Britannica.

De gauche à droite : Winston Churchill,Franklin D.Roosevelt et Joseph Staline.Photo:Encyclopaedia Britannica.

Yalta, conférence de, rencontre, pendant la Seconde Guerre mondiale, du 4 au 11 février 1945, entre le président des États-Unis, Franklin Roosevelt, le Premier ministre du Royaume-Uni, Winston Churchill et Joseph Staline, le dirigeant de l'Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS).

La conférence eut lieu dans une atmosphère cordiale, à Yalta, sur la côte de Crimée, en Ukraine. Elle fut menée par les « Trois Grands » à un moment où les Alliés avaient largement pris l'avantage sur l'Allemagne ; elle faisait suite à la conférence de Téhéran, qui avait eu lieu quatorze mois plus tôt. La conférence de Yalta porta sur les conditions de la capitulation allemande, aussi bien sur le plan militaire que politique, ainsi que sur l'organisation de l'Europe après la guerre.

Une capitulation inconditionnelle de l'Allemagne fut décidée ; elle s'accompagna d'une réorganisation de son territoire. Quatre zones d'occupation furent donc constituées en Allemagne et à Berlin, trois étant occupées et administrées par une des grandes puissances et la quatrième par la France, pays non invité à Yalta, au sein d'une commission de contrôle.

La conférence de Yalta porta également sur des problèmes de frontières.

Ainsi, l'URSS conserva la partie orientale de la Pologne, tandis que celle-ci s'étendait vers l'ouest, annexant une partie du territoire allemand. Un gouvernement d'union nationale devait être constitué et installé en Pologne. En outre, l'URSS s'engagea à intervenir dans le conflit contre le Japon, après la capitulation allemande. En échange, elle réclamait la moitié méridionale de l'île de Sakhaline, les îles Kouriles, et le contrôle des chemins de fer en Mandchourie.

À Yalta fut proclamée une Déclaration sur l'Europe libérée, qui prévoyait une participation tripartite aux conseils de contrôle et à l'administration des États européens, avant la mise en place, sur tout le continent, de gouvernements démocratiques, par la voie d'élections libres. Cette déclaration s'inspirait de la Charte de l'Atlantique et du « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ». Enfin, Roosevelt persuada les Alliés d'adhérer au projet de l'Organisation des Nations unies, dont les bases avaient été posées à la conférence de Dumbarton Oaks, en octobre 1944. Un nouveau rendez-vous fut pris pour le mois d'avril 1945, date à laquelle devait se tenir une nouvelle conférence, à San Francisco.

Lors de la conférence de Yalta, ce fut bien l'idée de coordination entre les Grands qui domina — et non celle d'un partage du monde. Cependant, elle fut également le point de départ de malentendus, en particulier entre les États-Unis et l'URSS.

Source : Encyclopédie Encarta.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents