Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TageMagazine  . مجلة  تاج

TageMagazine . مجلة تاج

مساحة للتاريخ و البيئة تأسست في 01 نوفمبر 2009. Un espace pour l'Histoire et l'environnement.Crée le 01 novembre 2009.


Bouira : Une vingtaine de participants au salon national de la photographie

Publié par Katebtageblog sur 9 Juin 2013, 17:01pm

Catégories : #Actualité أخبار

 

La maison de la culture Ali Zaâmoum de Bouira organise depuis samedi 08 juin la deuxième édition du salon national de la photographie.


L’événement culturel et artistique auquel ont pris part une vingtaine de photographes venus de plusieurs régions du pays, notamment de Ghardaïa, Laghouat, El Oued, Constantine, Alger, Béjaia, Batna, Sétif, Médéa, etc., et dont l’inauguration a coïncidé avec la journée nationale de l’artiste, prendra fin mardi 11 juin.    

Le salon se veut une occasion pour beaucoup de jeunes photographes de se rencontrer et découvrir un public épris de l’image et des couleurs. Sihem Salhi, photographe amatrice venue de la ville du vieux rocher, Constantine, qui participe pour la première fois à Bouira, s’estime chanceuse de prendre part à ce rendez-vous « pour apprendre beaucoup de chose sur l’art de la photographie. Les ateliers sont à la hauteurs.»

« Pour être photographe, il faut avoir beaucoup d’énergie et de compétence », a-t-elle souligné. « En ce qui me concerne, la photographie ne me fait pas vivre. Au contraire, ce que je gagne d’un côté je le débourse dans le domaine de la photographie», ajoute-t-elle.  

Pour le jeune Abdelmoumène, photographe d’El Oued, « le salon permet de rencontrer d’autres photographes. »« C’est à travers les salons que j’ai appris la photographie. Les photographes expérimentés m’ont beaucoup influencé», reconnaît-il. Selon ce jeune artiste, la seule contrainte que peut rencontrer un photographe dans son travail, c’est le fait de ne pas maîtriser son art.

Quant à Hadj Aissa Nouar, un photographe de Laghouat d’une expérience de près de quarante ans dans ce domaine, la photographie est un art, une passion. « J’ai commencé à faire de la photographie depuis l’âge de 16 ans. Le niveau s’améliore de salon en salon. La nouvelle génération fait un bon travail et elle nous surprend à chaque rencontre », souligne Hadj Aissa Nouar qui estime également que la révolution faite par l’arrivée du numérique dans le domaine de l’image a beaucoup aidé les artistes.

Le public découvrira donc plusieurs thématiques lors de ce salon. De la guerre de libération au cinquantenaire de l’indépendance, les enfants dans les camps sahraouis, la pauvreté, des portraits d’artistes et des gens ordinaires et des scènes de la vie quotidienne, ce sont là les clichés que les citoyens de Bouira auront le plaisir de découvrir mais aussi le privilège d’y rencontrer les artistes photographes.

Ali Cherarak

Journal " El watan "du Diamanche  09-06-2013.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents